Créez un potager pratique et créatif !

Publié le par Vavou

Potager aux Salines d'Arc-et-Sénans (25)- @Vavou

Fini le potager que l’on relègue au fond du jardin. Pourquoi ne pas joindre l’utile et l’agréable dans sa conception ? Avec un peu d’imagination, on peut aboutir à des scènes hautes en couleurs où sont mêlés des légumes aux formes et teintes originales avec des fleurs ou des plantes aromatiques.

 

 

1- La place du potager aujourd’hui

 

eva deuffic
« Paniers » géants en plessis où prennent place courgettes, pieds de tomate, haricots et capucines – Photo Vavou

Depuis la crise économique, la prise de conscience de l’impact de l’alimentation sur notre santé, et le confinement forcé lié à la pandémie, de plus en plus de ménages se tournent vers la culture d’un potager familial. Celui-ci apporte beaucoup d’avantages.

  • @ Vavou
    Il crée une occupation au jardin qui incite les enfants comme les adultes, à s’aérer, à se couper des jeux informatiques, à mieux comprendre la nature.
  • Consommer le fruit de ses récoltes amène un véritable plaisir gustatif et émotionnel et l’assurance d’un produit sain, exempt de traitements chimiques. En effet, le véritable changement se situe dans la manière de cultiver ses légumes, dans un esprit de « culture bio ». Le jardinier est d'ailleurs contraint depuis le 1er janvier 2019 à n'employer que des produits autorisés en agriculture biologique de manière à ne pas nuire à la vie du sol, à préserver les insectes utiles, à ne pas utiliser des produits issu de l’énergie pétrolière mais des produits naturels (engrais organiques, roches broyées, purins, lutte biologique, compost...).

Le potager d’aujourd’hui se doit d’associer le plaisir d’un jardinage facile et peu contraignant, artistique dans sa conception, et capable de procurer des produits diversifiés, sains et savoureux !

  • D’autre part, la hausse du prix des fruits et légumes incitent d’autant plus à produire soi-même. Les moins chanceux qui ne possèdent pas de jardin ou n’ont pas suffisamment de temps à y consacrer peuvent se tourner vers les producteurs locaux avec qui il se crée une relation de confiance ou vers une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). Ce type de contrat  lie  le consommateur avec l’agriculteur qui lui propose des paniers de fruits et légumes biologiques, de saison, pour un prix juste. Le consommateur s’engage à prendre, le panier à prix fixe durant une année sachant que les quantités et la qualité des produits évoluent au fil des mois. Ce contrat évite le gaspillage des denrées jetées pour leur taille, leur aspect ou simplement pour raison économique ! En retour, l’agriculteur s’engage à distribuer aux Amapiens tous ses produits, fraîchement récoltés et cultivés selon le cahier des charges d’une agriculture biologique (même s’il n’a pas obligatoirement le label AB).

2- Un potager attractif et coloré 

Créer une palette de légumes diversifiée
photo eva deuffic
Blettes à carde rouge -@ Vavou

Le potager se conçoit désormais comme pour un aménagement paysager. Vous aurez plaisir à débusquer dans les rayons des jardineries ou les catalogues de graines, quelques variétés de légumes originaux comme les blettes à cardes rouges et jaunes, les choux palmiers, les amarantes aux différentes formes et coloris, les salades pourpres frisottées, les tomates zébrées…

Une fois le choix des grandes catégories de légumes effectué, classez ces derniers par taille et par couleur (rouge, jaune, bleu-violet ou blanc). Réalisez le tracé sur papier des taches de couleurs en prenant soin de placer les légumes de haute taille face au nord afin de ne pas occulter le soleil (tomates, haricots à rames, blettes…), les légumes gourmands en eau plutôt en milieu de planches (salades, épinards, choux) ou dans les coins ombragés, sans oublier le fait que les légumes coureurs (courges, concombres) peuvent être menés en hauteur et couvrir un treillage ou une pergola….

Il n’est pas indispensable de respecter un alignement pour tous vos légumes. Certains pourront être semés en poquets pour constituer des touffes (pois, carottes, radis), d’autres seront plantés tout au bord des planches afin d’autoriser leur débordement (choux, courgettes, potirons), d’autres seront introduits ça et là pour combler l’espace entre des légumes à croissance lente (salades, radis, navets, ails, oignons) ou pour ajouter un effet vaporeux (fenouil, carottes).

Mélangez vos légumes au sein de la parcelle
Parcelles d’amaranthes à épis colorés dont les pousses se mangent comme des épinards – @ Vavou

N’hésitez pas à marier les légumes entre eux. L’effet bénéfique de certaines associations est reconnu. Même si leur rôle respectif n’est pas toujours élucidé, on constate une meilleure défense de la plante contre ses principaux ravageurs (voir tableau). Des effets négatifs sont toutefois observés notamment entre les légumineuses (haricot, pois, fève) et les Alliacées (oignon, ail, échalote, poireau).

 

Associations positives

Lutte contre…d’une part / …d’autre part

Carottes et poireaux ou autres Liliacées

mouche de la carotte / ver du poireau

Carottes et radis

araignée rouge de la carotte / saveur douce

Carottes et tomates

mouche de la carotte/ puceron.

Tomate, basilic, persil

Parfait développement / bonne germination du persil

Tomate et ail

rouille et araignée rouge / teigne du poireau

Aubergine et haricot vert

altise de l’aubergine / inconnu

 

Pour plus de détails, voir Comment associer les légumes au potager ? 

 
N'oubliez pas les aromatiques !
Carré d'aromatiques mêlées aux légumes -@Vavou

Pensez à introduire dans vos planches de potager des aromatiques telles que :

  • du basilic – annuelle au feuillage vert ou pourpre aux parfums de cannelle, citron, réglisse –,
  • du thym – thym citron, thym panaché…–,
  • du persil – feuillage simple ou frisé –,
  • de l’hysope – belle plante buissonnante qui sert à constituer des bordures à floraison bleue et s’utilise en condiment,
  • du Perilla – annuelle au feuillage pourpre très aromatique utilisé dans les soupes chinoises –,
  • de la lavande (bouquets, infusions…)
  • de la ciboulette –belle floraison rose– etc.

Ces aromatiques jouent en effet un triple rôle. Par leur odeur agréable :

elles attirent les insectes pollinisateurs,

- elles éloignent en revanche certains prédateurs comme les pucerons et mouches blanches repoussés par la ciboulette,

- et servent enfin à cuisiner ou se préparer des infusions.

Les essences vivaces ou arbustives seront placées plutôt en périphérie des planches, afin de ne pas gêner le travail du sol, et serviront de base structurante pérenne à votre potager.

Osez mêler des fleurs à vos légumes !
photo eva deuffic
En partant du fond : haricots nains d’Espagne, zinnias et duo coloré de laitues à feuilles de chêne–@ Vavou

Le potager se veut utilitaire mais pas cantonné seulement dans son rôle alimentaire. Il peut aussi servir à créer des bouquets pour décorer la maison et de ce fait, accueillir sans complexe des bulbes de glaïeuls, quelques touffes de dahlias, une bordure d’œillets d’Inde ou de capucines, quelques tournesols (graines également appréciés des oiseaux), des amaranthes aux fleurs attrayantes, des cosmos, etc. On peut aussi semer la phacélie aux fleurs bleues très mellifères pour couvrir une parcelle nue. Après enfouissement, cet engrais naturel vous servira à fertiliser et aérer le sol. Enfin certaines fleurs exercent un rôle répulsif sur certains prédateurs. Ainsi, la capucine sert de leurre pour détourner les pucerons de leur cible tandis que l’œillet d’Inde élimine les nématodes du sol et repousse efficacement pucerons et aleurodes.

3- Facilitez-vous la tâche !

Une culture surélevée pour épargner votre dos

Le jardinage est souvent pénible pour le dos alors qu’il est relativement aisé de se construire des banquettes à hauteur d’homme. Cependant, pour éviter un apport important de terre de remplissage, contentez-vous d’entourer vos parcelles de planches de coffrage de 20 ou 30 cm de haut que vous comblerez en partie avec la terre de surface des allées. Ménagez un sentier pas trop large (60 cm) de manière à pouvoir faire reposer une planche sur la tranche de vos caissons qui vous servira de banc. En concevant des planches de l’ordre de 1,20 m de large, vous pourrez accéder à toute la culture en position assise rien qu’en tendant le bras. La densité de plantation devient bien plus importante avec cette technique de culture en carrés.

Potager en bacs surélevés -@ Vavou

Les jardins en pente permettent également d’aménager plusieurs niveaux sous forme de petites terrasses maintenues par des murets. Dans la montée des marches, tâchez de réserver des paliers suffisamment larges pour travailler avec les 2 jambes sur le même niveau.

Les plessis fabriqués en osier, châtaigner ou noisetier tressés sont une autre manière de surélever des parcelles pour placer les plantes aromatiques en particulier, à porter de narines. Leur façonnage se fait avec des brins longs, éventuellement assouplis après trempage dans l’eau que l’on croise devant et derrière des montants piqués dans le sol. Pour augmenter leur durée de vie, placez une toile de type Bidim entre le tressage et la terre.

Dotez-vous d'outils intelligents
La grelinette, un outil qui ménage le dos

Une autre astuce consiste à employer des outils à longs manches et ergonomiques qui permettent de travailler sans avoir à se pencher en avant. Oubliez le bêchage et le rotovator pour faire place à la grelinette. Cet outil à 3 ou 4 pics se manipule sans effort en le faisant pivoter dans la terre qu’il aère sans la retourner. Veillez aussi à ne pas marcher sur vos planches cultivées afin d’éviter un tassement excessif du sol. Pour cela, posez des planches pou circuler ou façonnez des parcelles de faible largeur de manière à pouvoir y travailler en restant sur l’allée.

Quelques astuces de culture
eva deuffic
Tuteurage décoratif fait de cadres surélevés en bois peint, à l’intérieur desquels prennent place chou noir de Toscane, maïs ‘Tricolor’, artichaut…–@ Vavou

Les plantes grimpantes comme le haricot et le pois à rame rendent les récoltes bien moins pénibles que les variétés naines. Pensez aussi à fixer sur un treillage les variétés coureuses comme la courgette ronde de Nice et le concombre. Les techniques de tuteurage jouent un rôle esthétique intéressant au potager allant du treillis jusqu’à la tonnelle, en passant par toutes sortes de tuteurs droits colorés, en métal spiralés, des tipis en osier ou bambou…

Publié dans Potager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article