Créer son jardin avec un peu de méthode

Publié le par Vavou

Créer un jardin en partant de rien n’est pas si difficile qu’il n’y paraît. Je ne dis pas que tout le monde peut s’improviser paysagiste ou faire aussi bien que les professionnels des espaces verts. Mais un peu de méthode, d’organisation et d’imagination permet d’aménager un petit jardin de ville de manière tout à fait satisfaisante. Pour vous y aider, voici quelques questions à se poser. Et pour illustrer cette démarche, nous allons nous appuyer sur un exemple que je connais bien... celui de mon jardin. Après tout, je n’ai pas encore eu l’occasion de vous le présenter.  

 

1 - Quel style de jardin et quelle ambiance voulez-vous ?

Cordes-sur-Ciel (81) Jardin des Paradis 20935 redimensionne

Jardin ethnique aux jardin des Paradis à Cordes-sur-Ciel (81) (photo Vavou)

 

La question est simple mais il n’est pas toujours facile d’y répondre. Certains veulent un jardin utile, avec un potager et un verger, d’autres préfèrent une ambiance zen, dépouillée et relaxante, d’autres encore aiment le fouillis et la luxuriance des jardins anglais ou tropicaux.

Dans un premier temps, je vous invite donc à bien cerner vos envies et vos capacités : êtes-vous prêt à être aux petits soins avec un jardin méticuleux et bien ordonné ? Aurez-vous le temps de vous en occuper ? Voulez vous aménager tout le jardin dans un seul style ou mélanger les univers ?

 

Pour vous aider à faire vos choix, je vous invite à visiter quelques jardins publics ou privés très différents : jardins japonais, jardins champêtres, jardins à l’anglaise, jardins sauvages, jardins méditerranéens, jardins réguliers à la française, jardins contemporains. L’objectif est de vous rendre compte de l’atmosphère dégagée par ces différents styles et de l’entretien qu’il génère.

   

Un jardin à la française est exigeant en matière de taille et de tonte ; un jardin champêtre est moins contraignant de ce point de vue mais il faut aimer un léger « désordre ». Certains jardins contemporains sont très sobres, aux lignes épurées et fortes mais il s’en dégage parfois une certaine austérité. Préférez-vous le minéral ou le végétal, une combinaison ordonnée ou aléatoire des deux… ? Rien de tel qu’un petit tour au festival de Chaumont-sur-Loire, au Jardin des paradis à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn ou à la Saline d'Arc-et-Senans en Franche-Comté ou, tout simplement, une balade dans des jardins très différents autour de chez vous  pour mieux appréhender ce qui vous plaît le plus et vous semble le plus accessible .

 

Ecosse (2007) Benmore Botanical Garden 21666 redimensionner   Carlux (24) Les jardins de Cadiot 32862 redimensionner

 Deux styles très différents : le jardin anglais typique de Benmore Botanical Garden en Écosse et le style à la française légèrement remanié aux jardins de Cadiot à Carlux en Dordogne (photo Vavou)

 

Demandez-vous aussi quels types de plantes vous voudriez dans votre futur jardin. Si vous aimez les roses, tous les styles de jardin vous sont permis sauf peut-être les jardins japonais. Si vous êtes fou de palmiers ou de cactus et que le climat de votre région le permet, le jardin méditerranéen s’impose avec pourquoi pas une variante tropicale, mexicaine, australienne ou sud-africaine, la flore variant beaucoup entre ces différents pays. Et si vous n’êtes pas vraiment fixé sur un style, vous pouvez en combiner deux ou trois mais en les séparant nettement de façon à ne pas tout mélanger.

 

Boulogne-Billancourt (92) Jardin Albert Kahn 24938b redimen   Jardin de Lugon (33) Jardin du Fond de l'Or 32378 redimensi

Tout le classicisme du Jardin japonais Albert Kahn à Boulogne-Billancourt et une interprétation plus conceptuelle au jardin du Fond de l'Or à Lugon (33) (Photo Vavou)

 

2 - Comment aménager votre jardin ?

Plan de jardin 3058 redimensionnerUne fois le style choisi, se pose la délicate question de l’aménagement de l’espace lui-même. De manière assez binaire, cela consiste à se poser la question suivante : où laisser des espaces vides et où planter ? Je vous propose la méthode suivante : dressez un plan très sommaire de votre propriété : placez-y la maison et les cheminements obligatoires (accès au garage, aux portes-fenêtres. Identifiez aussi les endroits où il est déconseillé de planter des arbres : proximité des gouttières, limites mitoyennes avec vos voisins (voir mon article sur ce sujet), réseaux aériens (téléphone, électricité) et enterrés (eau). Choisissez les vues que vous souhaitez conserver dégagées (vue sur la forêt voisine, un bel arbre à proximité, le soleil sur la terrasse, une longue perspective qui donnera de la profondeur de champ à votre jardin…) et celles que vous voulez au contraire cacher (le cabanon du voisin, le parking, la rue…) comme sur le schéma de mon jardin ci-contre (photo Vavou) 

 

A partir de là, c’est le style de jardin retenu qui commande. Si vous voulez un jardin régulier, tracez sur votre plan de grandes lignes droites, orthogonales ou en biais et privilégiez les formes géométriques simples (carrés, rectangles, triangles, voire cercles). Si vous préférez un jardin de style naturel, tracez de grandes lignes courbes qui délimitent de grandes zones de plantation. Evitez le saupoudrage de petits massifs dispersés vaguement circulaires mais qui manquent un peu de caractère.

 

Plan de jardin 3059 redimensionner  Plan de jardin 3061 redimensionner Plan de jardin 3062 redimensionner 

Plan de jardin 3063 redimensionner Plan de jardin 3065 redimensionner Plan de jardin 3066 redimensionner

 

Différentes dispositions possibles pour un même jardin : à gauche, la plus simple mais aussi la plus banale avec des massifs disposés aléatoirement, puis des formes plus complexes à base de triangles, de parallépipèdes, de formes naturelles ou un mixte des deux en bas à droite (Dessin Vavou)

 

Pour mon jardin, j’ai opté pour un style géométrique à base de grands massifs rectangulaires de différentes tailles. Pour apporter un peu de souplesse à ce cadre un peu rigide, j’ai aussi opté pour un plan circulaire sur une partie du jardin. Au nord, je me suis isolée de mon voisin en créant un long massif de plantes de 1 à 2 mètres de haut qui bordent toute notre clôture. Je n’ai surtout pas planté de haie car je ne voulais pas être esclave de son entretien saisonnier. Au Sud, j’ai conservé de vastes espaces ouverts car j’ai une très belle vue sur la forêt. Je me suis dit que je n’y planterai que des plantes basses sans savoir encore exactement lesquelles. A l’Est, il y avait la rue. Je ne voulais donc pas y placer le coin détente mais plutôt le potager et j’ai aussi réduit le parking existant. A l’ouest, l’espace était un peu plus grand et je pouvais voir le jardin depuis mon salon à travers les portes-fenêtres de la véranda. Je me suis dit que cet espace devait être particulièrement soigné : une ambiance zen où je pourrais profiter de mon jardin sans bouger de mon canapé ! J’ai donc décidé de placer le bassin en pleine ligne de mire de mon fauteuil préféré… toute cette zone est aussi organisée selon un plan circulaire pour multiplier et découvrir des angles de vues variés au cours du cheminement.

 

Plan de jardin 3067 redimensionner   Jardin Audenge (33) Lucasson M Triangle 26754 redimensionn

Le plan final de mon jardin avec des massifs par domiante de couleurs et de formes, rectangulaires à l'est avec des fleurs roses et un plan circulaire à l'ouest avec une dominante de fleurs rouges et un muret en briquettes roses, typiques au XIXe siècle de la région d'Arcachon (Dessin et photo Vavou) 

 

Quant au style de jardin et de plantes finalement retenus, le choix fut cornélien. Avec mon mari, nous aimons les plantes rares et plutôt exotiques. Habitant le bassin d’Arcachon, nous pouvions créer à la fois une zone sèche de type méditerranéen au Sud et une zone de terre de bruyère au Nord car le sol est très acide et les précipitations suffisantes. Et pour le reste, nous allions bien voir. Nous savions qu’il y aurait une zone potagère à l’Est et un bassin à l’ouest. Mon mari voulait aussi organiser les massifs de plantes par dominantes de couleurs afin d’affirmer le caractère de chacun d’entre eux. Nous avons donc installé les floraisons blanches au nord pour éclairer cette zone souvent à l’ombre, les fleurs bleues et jaunes au Sud, le rouge et le rose dans des massifs spécifiques est et Ouest. D’autres dispositions auraient bien sûr pu être possibles.

 

Audenge (33) Lucasson M Nord 33584 redimensionner   Audenge (33) Lucasson M Cabane 0131728 redimensionner  Audenge (33) Lucasson M jaune 44366 redimensionner

 

Quelques photos de mon jardin sur la bassin d'Arcachon, avec au nord, le massif d'Hydrangea et à l'ouest un massif à base de fleurs blanches et jaunes disposées de manière géométrique mais laissées en port libre (Photo Vavou)

 

3 - Commencer par le gros œuvre, allées, murets, escalier…

Planter des fleurs est la dernière chose à faire. Surprenant n’est-ce pas ? Je vous conseille en effet de commencer par le « gros œuvre » car ce type de travaux nécessite de la place et, s’ils sont réalisés après la plantation, vous risquez d’abîmer vos plantes. On commence donc par le minéral : tracé et réalisation des allées, petites maçonneries telles que des murets, grillage et clôture, arrosage et réseau électrique enterrés si nécessaire, creusement du bassin. Notre terrain étant totalement plat, nous avons décidé de surélever certains massifs en utilisant la terre déblayée lors du creusement du bassin. Pour retenir cette terre, mon mari a construit des murets en réutilisant de vieilles briquettes de terre cuite traditionnelles dans la région d’Arcachon. Cela donne un peu de volume à un terrain qui était complètement plat à l’origine.

 

Une fois l’essentiel du gros œuvre terminé, vous pouvez apporter de la terre végétale si la qualité de votre sol n’est pas bonne sachant que d’autres moyens d’améliorer votre sol existent comme je vous en ai parlé dans un article précédent.     

 

4 - Planter les arbres et les massifs de fleurs

Une fois le gros œuvre fini, vous pouvez piqueter le tracé de vos massifs (à moins que vous ne l’ayez déjà fait lors de la construction des murets), retournez la terre si nécessaire et… abandonnez-vous enfin à votre envie irrépressible de planter fleurs, arbres et arbustes. Mais là aussi un peu de méthode ne nuit pas. Sauf situation particulière, on n’installe pas les plantes à la volée. Il est préférable d’installer les grandes plantes dans le fonds des massifs et les plantes basses au premier plan à moins que vous ne vouliez créer des effets en jouant sur les transparences.

Stipa tenuifolia, Sedum spectabile, Sedum spurium 11159 red

Exemple d'ordonnancement avec au premier plan des Sedum spurium tapissants , à droite des Sedum spectabile et à gauche une touffe de Stipa tenuifolia au Domaine de Trévarez dans le Centre Finistère (Photo Vavou) 

 

Pour notre part, la composition des massifs s’est faite ainsi : une couleur de fleurs et de feuillage dominante par massif (fleurs jaune, rouge, bleu et feuillages vert, gris, pourpre, doré…), un étagement ordonné des plantes par hauteur (les grandes au fond, les petites devant), un style par massif (méditerranéen sec avec des lavandes, cistes et des sauges, tropical humide avec les bananiers, Hedychium, Hibiscus coccineus, japonisant avec les azalées, érable japonais et Hydrangea, champêtre avec des associations de rosiers anciens et de vivaces…).

Audenge (33) Lucasson 44289 redimensionner

Une association que j'apprécie particulièrement dans mon jardin : une aubépine rouge rosé (Crataegus 'Paul Scarlett') et une glycine blanche (Wisteria floribunda 'Alba') (photo Vavou)

 

Et la pelouse me direz-vous ? C’est la dernière chose à faire car une fois semée, il ne faudra plus marcher dessus avant qu’elle n’atteigne 4-5 cm de haut et que la première tonte ne soit effectuée (voir mon article sur le semis du gazon).

Ces quelques principes n’ont rien de systématique et d’intangible. Ils sont très généraux et nous les avons survolés très rapidement. Ils ne transformeront pas non plus votre terrain en haut lieu de l’art des jardins. Mais j’espère qu’ils vous permettront, tel un écrivain, de ne plus être effrayé par la page blanche que votre terrain est peut-être encore. Si vous le souhaitez, nous pourrons voir dans de prochains articles d’autres aspects plus précis de l’aménagement paysager : les différents styles de jardins, les allées et divers cheminements possibles, les types de murets et de clôtures, l’association des plantes et des couleurs… Faites-moi passer vos demandes dans la ligne « écrire un commentaire », je verrai ce que je peux faire dans les semaines à venir!

5 - Autres articles de saison

Vous trouverez également sur mon site des articles de saison qui vous intéresseront peut-être et qui concernent :

 

• Le potager et le verger

o Economiser l'eau et les arrosages

o Tomates et basilic ou l’art d’associer les légumes

o Vertus des légumes de saison (tomates, aubergines, courgettes, poivrons)

o Les légumes perpétuels  

o Le pincement et la taille des tomates, poivrons et melons

 

• Les plantes d’ornement :

o Roses et rosiers de charme, quelle classification et comment les utiliser ?

o Les hibiscus d'été   pour tous les goûts

o Verveines, élégance et profusion de fleurs d'été

o Fleurs et feuillage pourpre

o Les agapanthes aux fleurs d’azur  

 

• Des idées de visites de jardins pour cet été

o Les Tropiques au Conservatoire botanique de Brest

o Le Val Rahmeh, un jardin d’acclimatation à Menton

o Le jardin botanique de Montréal

o Le jardin Albert Kahn à Boulogne-Billancourt

 

Outre cet article sur la création et l'aménagement d'un jardin, vous pouvez également consulter la page des travaux du mois (colonne à droite) ou vous abonner à la newsletter pour être averti de la publication de mes nouveaux articles sur le jardin (dans la même colonne).    

Commenter cet article

faeef 05/07/2017 13:05

merci pour tous ces conseils de jardinage et les méthodes

Dépannage serrurier Nice 29/06/2017 16:35

Un blog utlra sympa, agréable à parcourir et surtout écrit avec sincérité et légèreté :)
Merci ! J'adore les massifs de fleurs ca donne pas mal de puissance à un espace !

Béret vert 14/01/2017 19:57

Bonjour,
Je découvre votre blog à l'occasion d'une recherche d'informations sur les cryptomeria. J'ai trouvé ici ce que je cherchais, des informations claires et rigoureuses. Je tenais à vous en féliciter. Par ailleurs, ce blog est agréable à "feuilleter". Dommage que les commentaires soient peu lisibles à cause de la couleur. En tout cas, félicitations, votre blog est formidable.

Cotecloture 24/02/2016 11:04

C'est important d'avoir de la méthode quand on souhaite bien aménager un jardin afin de s'organiser et de ne pas partir dans tous les sens !

Marie-Noëlle 06/07/2012 17:38

C'est tellement mieux dit que je ne l'aurais fait et pourtant c'est ce que je raconte sans cesse sur mon blog.
Une variante quand même, en ce qui me concerne, je n'ai pas peur de faire à la fois, méditerranéen, japonais, sud américain, australien et "bien de chez nous" dans un même jardin, voire dans un
même massif mais toujours en ayant un fil conducteur pour ne pas heurter l'oeil.
L'effet attendu se fait attendre car mon jardin est encore beaucoup trop jeune mais je patiente ...
Excellent billet qui je l'espère sera beaucoup consulté.
A bientôt

mp 06/07/2012 10:12

de très bon conseils dans ton post
a+@
mp