Hibiscus syriacus, moscheutos, rosa-sinensis, ... pour tous les goûts

Publié le

 

Hibiscus syriacus 0718 redimensionnerHibiscus sonne avec exotisme tant leurs immenses fleurs éclatantes évoquent les îles paradisiaques. On pense aussi communément aux hibiscus de Chine proposés comme plantes d’intérieur ou destinés à orner les villas de la Côte d’azur. Or, il existe bien d’autres hibiscus vivaces, arbustifs ou annuels qui supportent les hivers d’un climat tempéré moyen avec un bon paillis.

 

L’hibiscus de Syrie ou ketmie des jardins


Hibiscus syriacus rose 111514 redimensionner

Hibiscus syriacus en Bretagne (photo Vavou)

 

L’appellation ‘ketmie des jardins’ montre bien à quel point cet arbuste fait partie de la gamme courante des plantes de jardin. Originaire d’Asie tempérée, il pousse sans aucun problème dans toutes les régions de France (-25°C). L’arbuste encore dénommé Althea syriacus devient même persistant en climat chaud. Comme tous les hibiscus, une succession de fleurs éphémères, de taille moyenne, orne les rameaux tout au long de l’été. Les fleurs aux corolles nuancées de blanc, rose ou mauve sont marquées d’un cœur rouge cramoisi d’où jaillit un bouquet de pistils sertis d’étamines. Les cultivars à fleurs doubles , comme ‘Ardens’ rose violacé ,‘Jeanne d’Arc’ et ‘White Chiffon’, blanc pur ont un aspect chiffonné qui rappelle les roses anglaises.


Hibiscus syriacus 'Notwoodtwo' WHITE CHIFFON 22648 redimens

 

Hibiscus syriacus ‘White Chiffon’ (photo Vavou)

 

Ces arbustes au port assez rigide servent à constituer des haies variées ou sont plantés en isolé. Des plants menés sur tige sont proposés en jardinerie. Ils conviennent aux jardins soignés car ils exigent une taille régulière pour supprimer les pousses apparaissant sur le tronc. Effectuez une taille assez sévère à la sortie de l’hiver de manière à étoffer la touffe. Plantez-les dans un sol bien drainé, riche et au soleil. Pour éviter d’épuiser la plante, éliminez les fruits dès qu’ils commencent à se former.

 

Les hibiscus de Chine, exotiques au grand coeur

 

Hibiscus sinensis 24327 redimensionner

Les hibiscus de Chine, (Hibiscus rosa-sinensis) forment un arbuste persistant de 4,50 m qui malheureusement ne supporte pas des températures négatives. Tant pis, les horticulteurs ont su en faire malgré tout une superbe plante d’appartement destinée à orner les terrasses pendant toute la belle saison. La gamme des couleurs et le nombre de pétales – cinq chez les fleurs simples– offrent une grande variété incluant les tons abricot, saumoné, corail… Les fleurs des hybrides hawaiiens peuvent atteindre la taille d’une assiette.


Hibiscus sinensis021

Les hibiscus de Chine doivent être conservés l’hi ver dans une serre froide autour de 10-15°C, ils continuent à fleurir si la température ne descend pas en deçà la nuit. Surveillez l’apparition des pucerons, cochenilles, mouches blanches et acariens si l’air est trop sec. N’hésitez pas à tailler après la floraison. Les formes compactes sont destinées à orner les intérieurs. Pour fleurir, l’hibiscus de Chine demande de la chaleur, le plein soleil et de copieux arrosages. Pensez à fertiliser régulièrement la plante pendant la belle saison.

 

Le saviez-vous ?

L’Hibiscus rosa-sinensis est surnommé la ‘fleur à chaussures’ en Jamaïque. En effet, ses fleurs broyées servent à confectionner une pâte qui fait briller les chaussures noires.

 

L’Hibiscus coccineus, étonnant de vigueur

  Hibiscus coccineus 10814 redimensionnerHibiscus coccineus dans mon jardin sur le bassin d’Arcachon (photo Vavou)

 

Malgré sa taille exceptionnelle proche des 2 m de haut, l’Hibiscus coccineus renaît chaque année depuis la souche. De forme vivace, cet aspect lui permet d’accepter des températures de l’ordre de – 15°C grâce à une bonne couverture de la souche avec de la paille ou de feuilles mortes pendant l’hiver. Il est originaire des marais de Georgie et de Floride, il apprécie donc un sol frais durant l’été. Ses fleurs écarlates de 20 cm de diamètre se caractérisent par des pétales rétrécis à la base, en forme de spatules. Elles ne vivent qu’une journée mais la présence d’une seule d’entre elles suffit à donner fière allure à ce végétal encore peu répandu. Le feuillage vert franc ourlé de pourpre est finement ciselé. Il persiste jusqu’aux premières gelées.

Les fruits situés en bout de branches habillent les rameaux pendant l’hiver et sont du reste appréciés des oiseaux. Rabattez les tiges après la première gelée ou au printemps avant le redémarrage de la végétation.

Pour le multiplier, semez les graines au printemps au chaud après avoir frotter les graines au papier de verre.

 

L’hibiscus des marais, les pieds dans l’eau


Hibiscus moscheutos 0577 redimensionnerHibiscus moscheutos à la promenade du Lac à Mimizan dans les Landes (Photo Vavou)

 

Les hybrides de l’hibiscus des marais (H. moscheutos, syn. H. palustris) surprennent par la taille exceptionnelle de leurs fleurs formant un disque régulier jusqu’à 20 cm de diamètre. Ils sont pourtant assez rustiques (-15°C). Comme leur confrère, l’Hibiscus coccineus dont il partage la même aire de distribution au Sud-est des Etats-unis, c’est une vivace herbacée qui apprécie les sols humides et frais en été. L’espèce sauvage forme en quelques mois une touffe rigide de 2,40 m sur 1,50 m, composées de tiges non ramifiées au feuillage velouté sur le revers. Les fleurs rose clair s’annoncent en août-septembre.


Hibiscus moscheutos 0298 redimensionner

Les hybrides sont de taille plus modeste autour de 1,20 m pour 70 cm d’étalement ce qui permet de les installer plus facilement autour d’un petit étang. Ils offrent un large choix de coloris, variant du rouge cramoisi au blanc pur marqué d’un cœur rouge.

Ils apprécient une situation chaude et ensoleillée mais sont moins exigeants que les roses de Chine. Ils fleurissent aussi bien au nord qu’au sud de la France. Taillez très court en fin d’hiver à 10-15 cm du sol. Pour le multiplier, effectuez une division de touffe en mars-avril ou semez les graines en mars.

 

Le saviez-vous ?

L’Hibiscus moscheutos s’est naturalisé dans les marais des landes et des Pyrénées orientales même si sa présence est rare.

 

Hibiscus trionum, idéal en terrain sec

   

Hibiscus trionum, Mimizan (40) promenade du Lac 34458 redimHibiscus trionum à la promenade du Lac à Mimizan dans les Landes (Photo Vavou)

   

Pour couvrir des zones de terre aride, l’Hibiscus annuel est tout indiqué. Originaire d’Afrique et du Sud-est de l’Asie, cette plante s’est naturalisée dans toutes les zones chaudes où elle occupe souvent les friches. Sous notre latitude, elle se cultive comme annuelle ou bisannuelle à moins de la semer en pot et de la conserver l’hiver. Elle forme alors un sous-arbrisseau de 1 m de haut aux feuilles étroites, très divisées, au limbe velu. Des fleurs moyennes aux pétales spiralés d’une jolie teinte jaune crème, arborent un cœur rouge foncé intense. La colonne d’étamines jaune d’or apporte la touche finale au tableau. Cette espèce très florifère se sème sous abri, en mars à 15-20 °C. On trouve plusieurs variétés au jaune plus ou moins intense comme ‘Lyonia’, ‘Simply Love’ (jaune argenté) ou ‘Sunny Day’ (jaune citron).

 

 

Savez vous quelle variété hibiscus est comestible ?

 

L'hibiscus le plus utilisé en cuisine et celui qui a le plus de goût est l'Hibiscus sabdariffa. C'est un hibiscus d'Afrique de l'ouest dont le nom commun est le bissap. C'est cette fleur qui vous sera généralement proposée dans les magasins de produits exotiques. Les fleurs d'H. syriacus (notre hibiscus commun) et d'hibiscus rosa-sinensis sont également comestibles mais par forcément très goûteuses et peu utilisées en cuisine. Leurs propriétés émollientes et diurétiques les réservent pour les traitements de la toux et des angines en infusion.

Publié dans Arbustes

Commenter cet article

lolita 02/10/2015 16:14

Je cherche l'apport medecinal de feuilles ou des fleurs d'hibiscus

digitale 29/08/2010 09:18


bONJOUR
je cherche des infos sur la comestibilité des fleurs d'hibiscus .Je sais qu'on en fait des gelées mais avec lequel ,voilà la question !
votre article est tres interessant . Merci.


29/08/2010 14:23



Bonjour


l'hibiscus le plus utilisé en cuisine et celui qui a le plus de goût est l'Hibiscus sabdariffa. C'est un hibiscus d'Afrique de l'ouest dont le nom commun est le bissap.
C'est cette fleur qui vous sera généralement proposée dans les magasins de produits exotiques. Les fleurs d'H. syriacus (notre hibiscus commun) et d'hibiscus rosa-sinensis sont également
comestibles mais par forcément très goûteuses et peu utilisées en cuisine. Leurs propriétés émollientes et diurétiques les réservent pour les traitements de la toux et des angines en
infusion . Vous trouverez ci dessous deux sites qui proposent des recettes à base d'Hibiscus sabdariffa. Bonne continuation.


Vavou


http://www.nataliakriskova.com/article-10613959.html


http://www.fleurhibiscus.com/fleur-hibiscus-bissap-seches-recette-tatouage-infusion-hibiscus-bio-biologique-antioxydant-naturel-karkade-colorant/recette-bissap-fleur-dhibiscus/