Massif de fleurs vivaces sans entretien

Publié le par Vavou

 Avoir de beaux massifs de fleurs vivaces n’implique pas forcément de s’y atteler tous les jours pour les rendre impeccables. Il suffit de composer un décor dans un style champêtre où se mêlent des vivaces et quelques annuelles dans un fouillis dirigé. Le choix des plantes est primordial pour s’assurer de leur robustesse et de leur bonne santé. A travers les quelques exemples que nous allons étudier, à vous de jouer pour en tirer les grands principes !

 Lythrum salicaria, La Romieu (32) Jardin de Coursiana 53551

 

Bien préparer le terrain

 

1- Quelques considérations préalables...

 

L’observation des jardins mais aussi des fossés alentours vous donnera une indication sur les plantes qui ne posent pas de problème pour s’installer ou se disséminer. Il est important de savoir quel type de terrain vous avez, à tendance acide (ph <7) comme le sable ou les sols formés sur un massif granitique, neutre (pH =7) ou plutôt basique (pH>7) comme les sols calcaires. D’autre part, la texture du sol influe sur sa capacité à retenir l’eau et les éléments nutritifs. Sur un sol sableux, la plantation de végétaux résistant à la sècheresse est une priorité alors qu’un sol très argileux, gorgé d’eau l’hiver, conviendra à des plantes de berge et ne craignant pas le froid humide. A noter que le sable n’empêche pas que le terrain soit noyé à certaines périodes de l’année, lorsqu’une couche imperméable comme l’alios ou l’argile se situe en dessous. L’apport de matière organique sous forme de compost, de fumier ou d'engrais vert est recommandé dans presque tous les cas, pour fertiliser mais aussi pour améliorer la capacité de rétention des sols sableux et pour alléger les sols lourds (argileux) souvent compacts.

 

2- Installez une base solide

 

Travaillez bien le sol à la bêche ou la fourche-bêche en désherbant soigneusement. Incorporez un engrais de fond, organique de préférence, riche en phosphate et potasse (poudre d’os, vinasse de betterave…) à 10 cm de profondeur puis commencez à installer les vivaces au printemps ou à l’automne, en les espaçant d’environ 50 cm. Etalez du compost, du fumier décomposé ou un paillis de feuilles mortes tout autour et attendez que le sol soit réchauffé pour mettre en place vos annuelles.

Chacune des scènes décrites ci-dessous couvre environ une surface de 1 m², vous pouvez les répéter à l’infini en jouant sur la couleur des fleurs et les essences.

 

Scène 1 : harmonie de pourpres

 

09B Cleome, Lythrum salicaria, Nicotina 9482 redimensionnerScène composée de 3 vivaces peu exigeantes comme la salicaire (1) (Lythrum salicaria), aux inflorescences pourpres dans le fond, l’Agastache foeniculum (2) aux épis bleuâtres et le géranium des prés (Geranium pratense) (3) à fleurs bleues. Quelques annuelles judicieusement installées viennent combler les trous et compléter l’harmonie des tons. Un grand cléome blanc (4) domine la scène accompagné d’un tabac (Nicotiana alata) (5) à fleurs rouges parfumées qui vient se mêler au géranium tandis que les petites fleurs bleu ciel du Lobelia erinus (6) papillonnent çà et là.

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jardin Alexandre Godron à Nancy (54) (Photo Vavou))

 

 

 

 

 

 

Lythrum salicaria, La Romieu (32) Jardin de Coursiana 53551

1-Lythrum salicaria variées au jardin de Coursiana (32) - Photo Vavou

 

Cette vivace de près de 1 m de haut et 60 cm de large, peuple généralement les lieux humides mais pousse aussi parfois dans les fossés. Elle s’adapte à toute terre ordinaire pas trop sèche. Ses tiges imposantes prennent naissance sur un rhizome noueux et se terminent en spectaculaires épis magenta, fleuris de juin jusqu’à l’automne. Plantez la salicaire en plein soleil en fond de massif ou bien en vue sur les berges d’un plan d’eau.

      

2 -Agastache foeniculum - Photo Vavou 09C Agastache foeniculum 19513 redimensionner

Cousine de la menthe, cette vivace herbacée mesurant de 0,50 à 1,20 mètre se cultive comme plante ornementale, mais aussi comme aromatique et condimentaire. Son parfum anisé génère un miel apprécié. Ses épis violacés ou blancs fleurissent sans arrêt de juin aux gelées. Elle convient à la plupart des sols bien drainés (y compris calcaires ou argileux) et se plait au soleil comme à mi-ombre. Protégez le pied avec des feuilles mortes en cas de fortes gelées. La plante se ressème facilement.

 

 

 

 

09E Geranium%20pratense%20'Plenum%20Caeruleum' redimensionn3-Geranium pratense

Plantes couvre-sol de remplissage par excellence, les géraniums vivaces sont très utiles pour occuper l’espace et faire le lien entre les plantes plus imposantes. Leur robustesse, la variété des couleurs, des dimensions et des exigences permetttent de les implanter dans n’importe quelles conditions. Geranium pratense avec son feuillage très découpé à lobes étroits et ses fleurs azurées veinées de pourpre, fait sensation dans un sol riche et frais. Plantez-le au soleil ou à mi-ombre.

 

 

 

 

Petite astuce

La salicaire peut être remplacée par d’autres vivaces moins vigoureuses mais tout aussi florifères comme la coquelourde (Lychnis coronaria) ou le Gaura rose et le cléome par des lys (plantés au printemps).

 

 

Scène 2 : transparence et légèreté pour un coin champêtre

 

09G Cordes-sur-Ciel (81) Jardin des Paradis 21089 redimensiLes tiges anisées du fenouil (Foeniculum vulgare) (1) soutiennent quelques ombelles jaunes qui modèrent les tons pourpres des épis de persicaire (Persicaria amplexicaulis ‘Speciosa’) (2) et des capitules d’Echinacea purpurea (3). Tout se joue dans la transparence et la légèreté du feuillage et des fleurs. Quelques pieds d’origans (Origanum vulgare) (4) clôturent en beauté le massif qui ne manque pas d’attirer une myriade d’insectes butineurs.

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1- Persicaria amplexicaule ‘Speciosa’- Photo Vavou 09H Persicaria amplexicaule 19515 redimensionner

La touffe lâche, bien feuillue de la persicaire occupe un espace de 1,20 m en tout sens, tout en laissant percer les tiges des autres vivaces. Elle arbore d’élégantes inflorescences rouge carminé de juillet à septembre tandis que son feuillage vert franc prend une vive coloration dorée à l’automne. Plantez-la en sol plutôt frais, à exposition ensoleillée ou mi-ombragée.




     

 

 

 

 09I Echinacea purpurea 20002 redimensionner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2- Echinacea purpurea - Photo Vavou

Cette robuste vivace aux feuilles rugueuses dresse des hampes florales jusqu’à 80 cm de haut. Les capitules pourpres, blancs (comme ‘White Swan’), oranges ou jaunes (présents chez les récents cultivars comme E. ‘Art’s Pride’ ou ‘Sunrise’) sont reconnaissables à leur cœur proéminent brun orangé. Plantez-les dans une terre plutôt lourde et fraîche même s’ils résistent bien à la sécheresse.

 

 09J Origanum vulgare 8203 redimensionner3- Origanum vulgare - Photo Vavou

Champion des situations sèches assommées de chaleur, l’origan ou marjolaine est davantage connu pour ses vertus aromatiques qu’ornementales. Avec leur allure modeste, les touffes restent cependant décoratives très longtemps grâce aux myriades de fleurettes roses ou violacées qui les recouvrent. Pour former des bordures, utilisez des cultivars à forme compacte comme ‘Herrenhausen’ (30 cm) ou bien, ‘Aureum’ (15 cm de haut) et ‘Thumbles Variety’ (40 cm) dont les feuillages sont dorés.

 

Petite astuce

En sol plus frais, l’origan peut être remplacé par une bordure d’alchemilles (Alchemilla mollis) à la floraison jaune chartreux. Semez quelques cosmos de taille moyenne en avril-mai pour étoffer les pieds d’Echinacea assez timides durant la première année de plantation.

 

Scène 3 : dans le style des prairies américaines

     09K Helenium 'Rotgold' 21814 redimensionner2Helenium 'Rotgold' (syn. Helenium 'Red and Gold'), Eupatorium maculatum, Chelone obliqua au Geilston Garden Dumbarton  en Ecosse près de Glasgow (Photo Vavou)

 

 Cette composition réunit de grandes vivaces typiques des prairies américaines, fleurissant du milieu de l’été jusqu’à l’automne. Le fond de la scène est coloré par les panicules vieux rose de l’eupatoire (Eupatorium maculatum) (1) tandis que plusieurs touffes d’Helenium (2) apportent leurs différentes nuances de rouge, de jaune et de bronze. Pour finir, le Chelone obliqua (galane) (3) aux fleurs en forme de casque, étoffe le massif avec ses tiges moyennes. D’autres vivaces que nous ne détaillerons pas ici achèvent le tableau comme l’Helianthus.

 

 

09L Eupatorium cannabinum 'Flore Plenum 21167 redimensionne1- Eupatorium cannabinum ‘Flore Pleno’, proche cousine de E. maculatum - Photo Vavou  

Cette grande vivace dresse des tiges pourpres de 1 m à 1,50 m de haut, terminées par de grands bouquets de capitules rose pourpré, de juillet à septembre. Les feuilles dentelées en forme de lance sont réunies par 4 ou 5 sur chaque nœud. L’eupatoire malgré sa préférence pour les lieux humides, pousse dans tout sol même lourd et calcaire. Plantez-la au soleil ou sous une ombre légère.

 

 

09M Helenium x 'Waltraut 9557 redimensionner2- Helenium hybrides ‘Waltraut’- Photo Vavou

Ses « marguerites » aux tons chauds mesurent entre 0,80 et 1,50 m selon les cultivars et la fertilité du sol. Leurs capitules bien ronds fleurissent en masse en extrémité de tige, de fin juin à septembre selon les variétés. Il existe beaucoup d’hybrides dont les tons se déclinent du jaune pur au rouge en passant par toutes les nuances de brun cuivré comme ‘Moerheim Beauty’. 'Rotgold' n’a pas de teintes bien fixées et ses capitules oscillent entre le jaune et le rouge. Divisez la touffe tous les 3 ans.

 

   

09N' Chelone obliqua 21814b redimensionner3- Chelone obliqua - Photo Vavou  

Cette vivace voisine du Penstemon porte également le nom de galane. D’exigences assez similaires, elle offre un bon développement même en sol pauvre. La touffe atteint 60 à 70 cm en tout sens. Ses feuilles lancéolées et dentées ont un aspect lustré qui met en relief la floraison vieux rose. Les fleurs paraissent en épis terminaux d’août à octobre et sont comparées à de petites tortues (son nom vient du grec kelone, tortue). ‘Alba’ est une forme à fleurs blanches. Plantez la chélone en sol sec à humide et au soleil.

 

 

5- Autres articles de saison

 

Pour les travaux du mois ou pour vous inscrire à la newsletter, c'est dans la colonne à droite, sinon il y a peut-être quelques articles de saison susceptibles de vous intéresser ci-dessous. 

 

Plantes d’ornement

 

 

15C-1-2007Citrus aurantium var myrtifolia 4422         

Oranges, citrons et agrumes rustiques

Cryptomeria japonica 'Broom', Huelgoat (29) Arboretum du Po

Cryptomeria japonica, cèdre sacré du Japon

Metasequoia glybstroboides

Metasequoia, le sapin chinois

  Magnolia liliflora - les barres 146 redimensionner

Les magnolias, roses et blancs

Rosa 'Hyde park' 6999 redimensionner

Roses et rosiers de charme

 08B Campanula portenschlagiana (syn muralis) 7185 redimensi

Les campanules

  Magnolia 'Daphne' (photo du site Internet du jardin de Caer

Les magnolias jaunes

Forsythia 16799 redimensionner

Forsythia

Primula vialii, Gradignan (33) Pépinières le Lann 28747 r

Primevères des jardins

Jardins d’ici et d’ailleurs

Techniques

Potager

  Boulogne-Billancourt (92) Jardin Albert Kahn 24954 redimens

Le jardin Albert Kahn

09CPhalaenopsis--orchid-e-papillon_1865_redimensionner.jpg

 La culture des orchidées

 Niveau de fertilité212

Fumure de fonds

  echium-pininana.jpg

Le Conservatoire botanique de Brest        

Atelier Osier, Mios (33) Salix, Osier 42271 redimensionner         

Osier, le saule de vannerie

Lactuca 'Loloroassa' 19375 redimensionner

Ail, échalotes, salades et radis, à vos semis !

Divers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Vivace

Commenter cet article

Cotecloture 09/03/2016 11:19

Vous donnez de très belles idées dans votre article ! Et avec les photos c'est un vrai plaisir pour les yeux :)

virjaja 20/03/2013 13:54

une bonne idée salicaire...en plus elle pousse bien par ici..bises. cathy