Mildiou de la tomate et de la pomme de terre

Publié le par Vavou

 

Lors de fin de printemps-début d'été très pluvieux, des températures fraîches entraînent une attaque assez fréquente du mildiou, sur la tomate et la pomme de terre. Apprenez à la détecter précocément afin de juguler la contamination.

13A-Lycopersicon-escullentum--Tigirella-_21249_redimensionn.JPG

 

1 Reconnaître la maladie dès les premiers symptômes

 

La biologie du champignon

Le mildiou qui sévit sur la tomate est dû à un champignon (Phytophtora infestans) qui s’attaque aussi aux pommes de terre. Des spores survivent dans le sol pendant l’hiver. C’est d’ailleurs souvent par les repousses de pomme de terre laissées en place que les premières contaminations ont lieu. Le champignon se développe dans des conditions bien particulières de température et d’humidité. En deçà de 10°C et au-delà de 30°C, il cesse totalement d’évoluer. Il meurt en 4 h à 38°C. C’est entre 18 et 20°C que la propagation du champignon est optimale ce qui correspond généralement au début du printemps et en fin de saison mais à condition que le temps soit humide. Les spores ne germent en effet que des feuilles recouvertes de gouttelettes d’eau. Le printemps pluvieux et frais a été le facteur déterminant de la contamination cette année-ci.

 

 

Les symptômes sur tomate et pomme de terre

Les premiers symptômes se repèrent par des taches huileuses sur la face supérieure des feuilles qui se dessèchent au centre et par un duvet blanc au revers de la tache (Photo 1). Les nervures se mettent à brunir au niveau des taches. On observe aussi des plages marron bien nettes sur les tiges et les pétioles des feuilles (Photo 2). Les jeunes fruits qui n’arrivent pas à mûrir sont marqués de bosselures brunes, dures et marbrées partant souvent de la base du fruit. Le plant dépérit très rapidement.

Chez la pomme de terre, les spores, tombées au sol contaminent également les tubercules qui présentent des zones noirâtres, déprimées devenant sèches à la longue qui finissent par pourrir. Il existe d’autres formes de mildiou qui s’attaquent aux oignons, à la laitue, à la vigne...

 

  Symptômes sur les feuilles et les tiges de tomate - (Photo Vavou)

 13B-Mildiou-sur-tomate_19618_redimensionner.JPG13C-Mildiou-sur-tomate_19617_redimensionner.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 Les moyens de lutte

Les moyens de lutte sont essentiellement préventifs car une fois la maladie installée dans les tissus, éliminez sans attendre les parties infestées voire les plants entiers. Traitez ensuite au cuivre (bouillie bordelaise ou oxychlorure de cuivre à 16% (soit 15g/litre)) pour éviter une nouvelle germination des spores. Les purins de prêles ou d’ortie agissent également à titre préventif si vous les appliquez en période humide.

Lors de la mise en place de la culture, évitez de trop serrer les plants afin que l’air puisse circuler aisément à travers le feuillage. N’arrosez pas le feuillage mais au pied.

Renouvelez le traitement au cuivre tous les 8-10 jours afin de protéger le feuillage nouvellement formé.

Dans les régions fraîches et humides l’été, optez pour des variétés de tomates résistantes au mildiou comme F1 ‘Maestria’, F1 ‘Fandango’ ou F1 Lorenzo (à fruits jaunes)

Concernant les pommes de terre, on peut limiter la contamination des tubercules en buttant les pieds ou en posant un paillage afin d’isoler les parties souterraines et aériennes de la plante. Evitez de cultiver les variétés particulièrement sensibles comme ‘Bintje’ et ‘Sirtema’.

Traitez avec un fongicide (bouillie bordelaise, extrait de prêles…) dès que le feuillage sort de terre.

 

3- Autres articles de saison

Vous trouverez également sur mon site des articles de saison qui vous intéresseront peut-être (voir le tableau ci-dessous). Vous pouvez également consulter la page des travaux du mois (colonne à droite) ou vous abonner à la newsletter pour être averti de la publication de mes nouveaux articles sur le jardin.

 

 

 

Plantes d’ornement

Potager et verger

Techniques

Jardins d’ici et d’ailleurs

Divers

Les Echinacea

Maladies des arbres fruitiers

Créer son jardin

Val Rahmeh

Dicksonia antarctica

Les Hibiscus

Vertus des légumes de saison

Economiser l'eau

 

Fleurs et feuillage pourpre

Les Agapanthes

Pincer et tailler les tomates

 

 

Les Palmiers

Les Verveines

 

 

 

 

 

Commenter cet article

lesviolettes 16/08/2012 22:44

dans l'orne en Normandie j'ai réussi à avoir des tomates sans aucun traitement ,(je ne suis pas douée pour ça) mais mes tomates sont sous serre plastique bien aérée les pieds sont paillés avec de
la paille de blé et je n'arrose à chaque pieds que le matin à la fraîche jamais sur une plante chauffée par le soleil ,j'avais fait deux apports d'engrais tomate,je taille sévère et j'enlève le
trop de feuillage,nous mangeons des tomates très goûteuses depuis le début août

mp 29/07/2012 14:28

rie a faire il me semble, mes 35 pieds a la poubelle je rage!
a+@
mp

nickie 26/07/2012 16:48

j'ai arraché et brulé toutes les miennes !!!

Ingrid 26/07/2012 15:18

merci pout tes conseils.....bonne soirée