Zamioculcas zamiifolia, une plante verte très rustique

Publié le par Vavou

 

 Le Zamioculcas ou plante ZZ, est une plante d’intérieur particulièrement robuste et peu exigeante. Ce n’est ni une fougère, ni un palmier puisqu’il appartient à la famille des Aracées comme les arums, les Spathiphyllum et les philodendrons. D’une esthétique sobre et moderne, cette plante a une architecture qui ne laisse pas indifférent.


Zamioculcas zamiifolia, Audenge (33) Lucasson 42896 redimen

Une plante originaire de Zanzibar


Zamioculcas de deux ans dans mon salon (Photo Vavou)

 

 

 

 

Originaire d’Afrique de l’Est et en particulier de l’île de Zanzibar et de Tanzanie, le Zamioculcas pousse à l’état naturel dans des savanes sèches arborées et des forêts tropicales humides peu denses. On le trouve aussi au Mozambique, au Malawi et jusqu’à la province sud-africaine du Natal. Contrairement à ce que l’on voit écrit dans certaines revues, ce n’est donc pas une plante du désert, loin de là. Sa région d’origine connaît une période sèche assez longue mais aussi une saison des pluies très intenses. Au Malawi, il pousse même dans des forêts tropicales humides avec des taux d’humidité de 80% et des températures de 22-28°C.

 

Décrite pour la première fois en 1905 seulement, il a posé quelques soucis de détermination aux botanistes qui l’ont d’abord rangé dans le genre Caladium. Ce basionyme, c'est-à-dire le premier nom donné à une plante, n’est pas resté et il a été renommé Zamioculcas. Cette plante est aussi exceptionnelle car elle est la seule de son genre. Aucune autre espèce que Z. zamiifolia n’est connue.

Son introduction comme plante de jardinerie en Europe est aussi relativement récente puisqu’elle daterait de 1998. Le Zamioculcas connaît alors un succès rapide grâce à sa forme compacte qui fait penser à un palmier mais sans l’inconvénient de la taille et l’aspect très graphique de ses feuilles.

 

Description

 

 Zamioculcas zamiifolia spathe

Parfois appelé en anglais la Fougère-Arum, le Zamioculcas possède une inflorescence typique et similaire à celle des arums, constituée d’un spadice et une large bractée appelée spathe. Mais il y a peu de chance que vous la voyiez fleurir, et le cas échéant, celle-ci n’est pas très spectaculaire (photo ci-contre) De fait, on sait peu de choses sur la pollinisation des Zamioculcas si ce n’est que les plantes ne sont pas autofertiles et qu’elles sont pollinisées par des insectes.

 

Les feuilles sont beaucoup plus intéressantes. Elles partent toutes d’un rhizome tubéreux ou caudex, renflé à la base et qui permet de stocker de l’eau pendant la saison sèche. Ces feuilles ne dépassent pas 1 mètre de hauteur et sont composées de plusieurs dizaines de folioles disposés le long d’un pétiole à l’image des feuilles de palmier. Ce feuillage est persistant, particulièrement brillant et très graphique.

 

Zamioculcas zamiifolia, Audenge (33) Lucasson 42880 redimenDans son pays d’origine, le Zamioculcas pousse sur des sols sableux, rocailleux et généralement bien exposés au soleil. Sous nos latitudes, je vous conseille donc de le planter dans un pot assez large (au moins 20 cm de diamètre) et dans un mélange composé pour moitié de sable, et pour l’autre moitié de terreau d’écorce, de terre de bruyère et de perlite. L’essentiel est que le substrat soit bien drainant. Il pousse très bien en serre froide, au bureau comme chez moi (Photo Vavou ci-contre), ou toute pièce un peu éclairée. Il supporte des températures de l’ordre 12°C en hiver pendant quelques jours mais il s’épanouira mieux à partir de 18°C. En été, vous pouvez le sortir d’abord à l’ombre pour que les feuilles ne soient pas grillées par un soleil trop ardent. Puis vous pouvez l’exposer progressivement de préférence à mi-ombre voire en plein soleil. Il supporte facilement des températures de 28-35°C mais pas au-delà. Il peut alors faire 4 à 8 grandes feuilles par an qui lui donneront un port évasé. Un rempotage au printemps, de mars à avril, est conseillé tous les 2 ou 3 ans car la plante s’étoffe assez rapidement depuis son caudex.

 

L’arrosage… le Zamioculcas n’est pas un cactus !

 

Le Zamioculcas est souvent présenté comme une plante qui n’a quasiment pas besoin d’être arrosée. Faites comme vous voulez, mais dans ce cas, la plante entrera en dormance, elle ne poussera plus et perdra même ses feuilles comme elle le fait dans son aire d’origine. Le Zamioculcas n’est pas un cactus. C’est une plante de forêt tropicale peu dense, mais pas de désert aride… Si elle supporte la sécheresse, cela ne veut pas dire que c’est une situation confortable pour elle.

 

Audenge (33) Lucasson M Véranda 42889 redimensionnerS’il ne faut pas non plus la noyer, un arrosage modéré, c’est-à-dire, une fois par semaine en hiver dans une pièce chauffée et tous les trois jours en été convient parfaitement. Si la motte se dessèche un peu entre deux arrosages, c’est parfait, à condition que cela ne dure pas pendant un mois ! La plante va alors développer de nombreuses et grandes feuilles. A la maison, je l’arrose comme les Anthurium, les Beaucarnea, et quand les nouvelles tiges apparaissent, je n’hésite pas à arroser un peu plus souvent. Si le bulbe commence à noircir, c’est que vous arrosez trop, cessez donc les arrosages immédiatement pendant deux semaines. Bref, ce qu’il faut retenir, c’est que cette plante n’est, en principe, vraiment pas difficile ; si vous êtes étourdi, elle ne mourra pas de sécheresse du jour au lendemain et si vous êtes attentif, elle poussera très vigoureusement.

 

Son seul point faible, c’est le froid, c'est-à-dire des températures inférieures à 10°C et éventuellement des attaques de cochenilles farineuses.

 

Une multiplication très facile et originale

 

Zamioculcas caudexLe Zamioculcas est une plante particulièrement facile à multiplier. La méthode la plus simple est celle consistant à diviser les rhizomes tubéreux lors des rempotages (photo ci-contre).

 

 

 

 

 

Zamioculcas zamiifolia, Audenge (33) Lucasson 43291 redimen

La méthode la plus insolite consiste à réaliser des boutures de folioles dans un mélange très drainant de sable, d’écorce et de perlite. C’est drôle mais aussi beaucoup plus long puisqu’il faut près de 6 à 9 mois pour que les racines apparaissent. Et, pour le coup, n’arrosez pas trop les folioles car ils risqueraient de pourrir. Le bouturage de folioles tombés au sol est le mode de multiplication végétative le plus fréquent des Zamiloculcas dans leur aire naturelle (photo vavou)

 

 

 

SAM_0036b.jpgSAM_0022b.jpg

 

 

 

 

 

Photos du Zami de Jeannine en train de fleurir !

 

Pour plus d’infos

 

Vous trouverez un peu plus d’informations sur ce site américain, un peu bavard mais très complet:

 http://www.exoticrainforest.com/Zamioculcas%20zamiifolia%20pc.html

 

Pour plus d’infos sur les plantes d’intérieur vous pouvez aussi aller voir mes articles sur les orchidées et les maladies des plantes vertes.

Publié dans Plantes-d'intérieur

Commenter cet article

Christian91 15/07/2017 10:35

Bjr,
ma plante zamioculcas se porte apparemment bien beaucoup de nouvelles tiges encore récemment, mais sur certaines tiges il y a des taches noires qui apparaissent , pouvez-vous me conseiller a ce sujet ?
en vous remerciant
Christian

Vavou 04/08/2017 10:52

Il s'agit d'une coloration naturelle qui apparaît parfois sur les pétioles alors pas d'inquiétude sauf si vous voyez que les tissus sont nécrosés et indiquent une attaque de champignon.

Cruchon 01/02/2017 09:21

est-elle toxique pour les chats ?
Merci de prendre le temps de me répondre. Belle journée nc

Vavou 01/02/2017 16:28

Bonjour,
D'après des analyses de toxicité effectuées sur les crevettes par l'université de Bergen en 2015, la plante ne présente aucune toxicité. Il est vrai qu'elle contient des cristaux d'oxalate de calcium comme l'oseille, l'épinard ou le persil qui peuvent irriter la bouche et la gorge s'ils sont concentrés et sont déconseillés chez les personnes qui souffrent de calculs rénaux . Je ne pense pas que la plante ZZ incite particulièrement les chats à la consommer par ailleurs.

Zaza 14/02/2016 23:29

Il m'es arrivé deux fois de couper une tige saine, par erreur (en coupant une autre tige jaunie à côté). J'ai planté ces tiges directement en terre, sans leur apporter un soin particulier, et tout a repris ... du vrai chiendent cette plante !

Manon Roy 11/09/2014 21:23

j'ai recu pour la fête des mêre 2013 un Zamioculcas très gros a ma surprise il a fait une fleur si ont peut dire . merci pour les information sur les poutures très aprécier

Maud 03/09/2013 22:05

Merci pour ces infos, je vais étudier la question (je crois à priori que c'est plutôt sec dans le pot, trop peur de toujours la noyer cette plante, vu que ça m'est déjà arrivé...).
Faut aussi que je la rempote, car, comme c'est indiqué dans l'article, elle a plus d'un an et son pot est devenu trop petit je pense...

Maud 26/08/2013 11:22

Bonjour,
J'adore cette plante, j'en ai eu plusieurs en ma possession, mais elles sont toujours finir par mourir.
Cette fois je prends soin de la dernière en date (1 an environ) mais cet été, elle prend une drôle d'allure : elle a ses tiges extérieures qui retombent de plus en plus, ce qui prend énormément de
place, et est bien moins beau que lorsqu'elles sont bien droites, et certaines feuilles se courbent et sont molles. Pourtant de nouvelles tiges poussent au centre.
Que faire ? est-ce que ça se taille ? est-ce qu'elle a trop d'arrosage ? trop de soleil ?
Je l'ai changée de place aujourd'hui, plus à l'écart du soleil, et j'ai dépoussiéré ses feuilles une à une avec un chiffon humide, et l'ai arrosée d'un demi verre d'eau.
Qu'est-ce qui ne va pas ?
Merci de bien vouloir m'aider !

Vavou 03/09/2013 15:19



Bonjour, 


Un manque d'arrosage tout comme un excès pourraient être à l'origine de cet affaissement du feuillage. Sortez la plante de son pot et voyez l'état de la motte.


-Si elle est sèche notamment en son centre, plongez la motte (avec son pot) dans un seau d'eau jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles d'air qui s'échappent. Maintenez les feuilles rélevées en
formant un rouleau avec du papier journal, le temps que les tissus retrouvent leur turgescence. Les feuilles qui ne se relèveront pas pourront être sectionnées à leur base.


-Si au contraire, la motte est détrempée, certaines racines sont noires : dégagez les racines en faisant tomber la terre, coupez les feuilles molles à leur base ainsi que les racines noires ou
ramollies. Rempotez dans un nouveau substrat aéré avec des écorces ou du gravier. Arrosez de manière à tasser la terre mais sans laisser de l'eau stagner dans la coupelle. Attendez que le
substrat soit sec à 1 cm de la surface pour arroser de nouveau (environ 20 cl). 


Tenez-moi au courant de la suite !



yliane 21/08/2013 19:32

joli !

Vavou 22/08/2013 08:46



merci!



peynot 11/04/2013 13:18

suite à mon courrier du 25 janvier 2013, mon zamioculacas vient de me refaire une fleur, décidément il se plaît en notre compagnie

Sdine 10/04/2013 22:22

Un grand bravo pour vos informations sur le zamioculca : enfin des infos utiles, précises, avec photos sur le ZZ ! Je vais rempoter le mien sans tarder !!!

peynot 25/01/2013 22:11

je veux bien vous envoyer une photo des fleurs du zamioculcas , seulement je ne sais pas comment faire pour vous l'expédier , je suis un peu naïve sur ce sujet

Vavou 29/01/2013 09:34



Bonjour,


Je vous donne mon adresse mail et vous insérez la photo en faisant 'insertion', 'pièce jointe'.Une fenêtre 'parcourir' s'affiche et vous allez chercher votre photo dans votre répertoire.Et puis
vous faites 'envoyer'.


eva.deuffic@gmail.com


Cordialement



PEYNOT 25/01/2013 11:22

je possède un zamioculcas depuis 1 mois , c'est une amie qui me l'a donné; alors qu'il n'avait jamais fleuri chez elle , (il a ,au-moins 10 ans) il est en train de monter 2 fleurs

Zaza 14/02/2016 23:37

Le mien fleuri au moins deux fois par an depuis plusieurs années. Pourtant je m'en occupe très peu ... comme toutes mes plantes, c'est un peu "marche ou crève" ! Un arrosage quand j'y pense ou quand je vois la plante se plisser et de l'engrais une ou deux fois par an, et encore les bonnes années !! Cependant, aucune ne meurre !

Vavou 25/01/2013 20:13



Bonsoir. Vous avez bien  de la chance de voir fleurir votre zamioculcas. J'en possède un depuis 5 ans et j'attends toujours la floraison. Cela n'est pas forcément exceptionnel mais les
conditions de floraison semblent être assez drastiques (chaleur, humidité atmosphérique, bulbe assez gros). bref, vous avez réalisé une petite performance. J'aimerais bien voir ces fleurs en
photo


A bientôt


Vavou