Primevères des jardins

Publié le par Vavou

 

primevère des jardins, Hyacinthoides non-scripta, Primula veris, primevère des jardinsLe nom de la primevère vient du latin Primavera qui signifie ‘premier printemps’. Les primevères annoncent en effet les beaux jours. Certaines variétés fleurissent dès l’automne car elles sont d’une extrême résistance au froid. Les floraisons peuvent se succéder jusqu’au mois d’août. Les plants sont proposés à la vente dès septembre car la floraison est plus généreuse lorsque la plantation a lieu avant l’hiver. La grande famille des primevères compte plus de 400 espèces et révèle bien d’autres surprises. On en trouve aussi bien en sous-bois, dans les rocailles, dans les lieux humides que sur nos balcons. Les plus cultivées servent à confectionner de magnifiques massifs saisonniers en compagnie des tulipes, narcisses ou myosotis. Toutes les primevères sont vivaces et subsistent de longues années si l’on prend quelques précautions.
 

1- La primevère des jardins, reine des massifs printaniers    

Primula x polyantha, Pessac (33) Chez Truffaut, primevèreLa primevère des jardins (Primula x polyantha) se caractérise par ses grandes corolles souvent bicolores nichées au sein d’une rosette de feuilles épaisses et brillantes. La primevère des jardins a fait l’objet de recherches passionnées dès le XVIIe siècle afin d’étendre la gamme de coloris, varier la forme des pétales (corolles emboîtées, pétales ondulés). Elle est issue de multiples croisements entre le fameux «coucou» (Primula veris), aux clochettes pendantes jaunes très parfumées, la primevère élevée (Primula elatior) et la primevère commune (P. vulgaris), toutes trois familières de nos campagnes.
 
primevère des jardins, Primula de type Elatior 5465 redimensionnerLes deux premières ont leurs fleurs juchées à l’extrémité d’une tige qui surplombe le feuillage. Elles ont transmis ce caractère aux primevères de type « Elatior » dont vous trouverez des semences portant le nom de ‘Alta Bella’ ou F1 ‘Crescendo’. Les primevères à massifs les plus communes sont dites acaules (sans pédoncule); ‘Carnaval’ constitue un mélange de coloris à teintes vives, très florifère.
 
 





2- Conseils de culture

primevère des jardins, primula japonica
Les primevères ont toutes une prédilection pour les terrains frais l’été. Elles apprécient donc les sols argileux, lourds suffisamment humides surtout lors de la floraison. En climat sec, plantez-les à l’ombre d’arbustes ou en sous-bois ou dans des poteries que vous pourrez déplacer l’été. Les primevères se répandent facilement dans un jardin, que ce soit par semis ou division de souche. Cette dernière opération permet de prolonger la vigueur des plantes. Tous les 2 ans, faites l’extraction de la souche juste après la floraison à l’aide d’une fourche bêche. Séparez des éclats munis de 1 ou 2 petites rosettes et replantez aussitôt en distançant les plants d’au moins 30 cm. Les larves grises d’otiorrhynques se régalent des racines et des feuilles. Veillez à éliminer la terre collée aux racines lors de l’arrachage afin de détecter leur présence. Les feuilles tendres sont aussi très prisées par les limaces.
primevère des jardins, Massif de tulipes et myosotis 5737 redimensionner

3- Les primevères pour les terrains frais, semi-ombragés et les berges

Le genre Primula comprend bien d’autres espèces très ornementales que vous trouverez au rayon des vivaces dès ce printemps. Choisissez-les en fonction de leur hauteur et des lieux que vous voulez fleurir.
 
primevère des jardins, Primula denticulata 25657 redimensionnerPour commencer la saison de mars à mai, installez au premier plan la Primula denticulata (Photo Vavou, ci contre) aux inflorescences en boule rouge pourpré ou blanche. Le spectacle sera suivi en juin-juillet par l’élévation des candélabres à 40 ou 60 cm de haut de la primevère du Japon (Primula japonica). Ses teintes satinées varient du lilas au rouge grenat sans oublier le blanc pur. Plantez un pied tous les 50 cm en situation ensoleillée ou mi-ombragée et vous obtiendrez de magnifiques taches de couleur à condition que le sol soit frais et riche.
 
Primula x bullesiana offre une silhouette vigoureuse similaire mais dans les tons doux, jaune saumoné à rose.
 
 
 

4- Des primevères pour les rocailles

Les primevères de petite taille sont tout indiquées pour orner les rocailles. Elles tolèrent une exposition ensoleillée mais pas trop brûlante l’été et un sol moyennement sec. Ainsi Primula rosea fleurit en petits bouquets rose vif de 15 cm de haut. Les touffes de feuilles vert franc apparaissent après la floraison.
 
primevère des jardins, Primula secundiflora, Isère (38) Jardin botanique du LautaLes hybrides ‘Gold Laced’ ont connu leur heure de gloire en Angleterre sous la reine Victoria, ils ne manquent pas d’attirer le regard encore aujourd’hui. Les grandes fleurs aux pétales multiples, écarlate ou grenat foncé sont soulignées d’un liseré blanc ou doré.
Le cultivar ‘Wanda’ offre également de grandes fleurs lumineuses pourpre ou magenta de 3 cm de diamètre orné d’un œil jaune. Il se naturalise aussi parfaitement dans les coins ombragés, au pied d’arbustes caducs ou en compagnie de vivaces plus élevées qui lui feront de l’ombre pendant l’été, comme des hostas ou des hellébores.
Primula x pubescens encore appelée « Auricule des jardins » a fait l’objet de multiples sélections au 19e siècle. Elle forme des bouquets de fleurs à 15 cm de haut au cœur jaune très voyant et possède une gamme de coloris très étendu. Ses feuilles coriaces et lisses plus ou moins farineuses contrastent joliment avec les fleurs. Elle s’étend rapidement grâce à ses drageons.
 

5- Dans les massifs et les bordures pour la fin du printemps

 primevère des jardins, Primula vialii, Gradignan (33) Pépinières le Lann 28747 r
 
Les primevères elatior sont plus tardives que les acaules mais sont d’un style plus raffiné. Elles offrent des bouquets denses de grandes fleurs aux tons vifs qui permettent de constituer des bouquets charmants de 8 à 10 fleurs par tige.
Laissez-vous séduire par l’originalité de Primula vialii qui présente une inflorescence en épis bicolore du plus bel effet : les fleurs encore en boutons rose vif forment un dôme surmontant la couronne de fleurs teintées de lilas.
 

Publié dans Vivace

Commenter cet article