Fleurs et feuillage pourpre

Publié le

Heuchera micrantha 'Palace Purple' 18866 redimensionner

 

La couleur pourpre est de plus en plus recherchée dans les jardins pour mettre en valeur des floraisons vives. Utilisé en petites touches, elle apporte un peu de fantaisie dans les bosquets verdoyants. En masse, elle crée une ambiance mystérieuse en donnant de la profondeur au massif. Redécouvrez cette couleur qui avait perdu de sa notoriété du fait d’une utilisation à outrance il y a quelques décennies.

 

 

  Une notoriété reconquise

 Pruniers (Prunus cerasifera ‘Pissardii’) et érables pourpres ont connu leur heure de gloire dans les communes et jardins de nos contrées. Il est vrai que les jeunes feuilles lumineuses au départ, avec leurs reflets bordeaux, associées à une floraison rose ou jaune avaient de quoi séduire. Mais on a fini par se lasser de la couleur très sombre du feuillage adulte. Il suffit pourtant d’introduire un autre arbuste ou de grandes vivaces au pied dont la couleur fait écho au pourpre pour sublimer la scène.

 

C’est ainsi qu’on assiste à un regain d’intérêt pour ces feuillages particuliers. De nouvelles variétés d’arbres au feuillage pourpre ont aussi permis de renouveler la gamme comme Albizia julibrissin 'Summer Chocolate', Cercis canadensis 'Forest pansy', Fraxinus angustifolia 'Raywood' au feuillage très fin et de nombreux érables japonais.

 Albizia julibrissin 'Summer Chocolate', Gradignan (33) Pép Albizia julibrissim 'Summer Chocolate' (photo Vavou)

 

Pourpre dans la feuille mais aussi dans la fleur

 

Physocarpus opulifolius 'Diabolo' 18632 redimensionnerLes obtenteurs proposent de plus en plus de végétaux aux floraisons très sombres notamment parmi les bulbes (tulipes, iris, dahlias, cannas, hémérocalles…) mais aussi des arbustes au feuillage fin coloré de pourpre comme Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’ (photo vavou ci-contre) Cotinus coggygria ‘Grace’, Sambucus nigra BLACK BEAUTY  ‘Gerda’.

 

Personnellement, j’ai un petit faible pour Loropetalum chinense 'Burgundy' …) qui arbore de jolies fleurs roses au printemps et pour le Phormium 'Gold Sword' dont j’apprécie les feuilles lancéolées.


(Photo Vavou ci-dessous : Loropetalum chinense 'Burgundy' et Phormium 'Gold Sword')

 

  Phormium 'Gold Sword' 14436 redimensionner

Loropetalum chinense 'Burgundy' 2647 redimensionner


Les vivaces au feuillage chocolat connaissent un succès tout nouveau comme l’Heuchera ‘Chocolate Ruffles’, ou Oxalis triangularis au feuillage presque noir. Leur teinte plus ou moins bronze rehausse à merveille les feuillages dorés d’un Philadelphus coronarius ‘Aureus’ ou la floraison chartreuse d’une Alchemilla mollis.

 

Petite astuce

Pour choisir un végétal à la ramure pourpre, examinez l’effet produit par le feuillage selon son exposition et surtout au fil des mois. Le feuillage au niveau de la cime du hêtre Fagus sylvatica var purpurea, par exemple, devient vert en été même s’il conserve un peu de pourpre sous la frondaison. Le cultivar Fagus syvatica ‘Purpurea’ en revanche, conserve sa dominante de couleur sombre (photo Vavou ci-dessous).

Fagus, hêtre pourpre 17827 redimensionner


 

Une perception différente des couleurs

 

Scabiosa atropurpurea 2151 redimensionnerLe rouge est une couleur chaude qui peut paraître violente associée à du jaune. Lorsqu’il tire au pourpre ou au cramoisi, il semble beaucoup plus frais. Ainsi les floraisons pourpres sont davantage tolérées par l’œil que le rouge pur. N’oubliez pas que l’intensité de l’éclairement de votre jardin modifie aussi la perception que vous avez des couleurs. Dans les zones écrasées de soleil, les couleurs primaires (rouge, jaune et bleu cyan) sont mises en valeur alors que sous un ciel brumeux ou dans les coins ombragés, les tons pastel sont davantage appréciés.

 

Scabiosa purpurea, la scabieuse pourpre , arbore une nuée de capitules bordeaux de juillet à septembre (photo Vavou) 

  

  

Un mariage tout en douceur

 

Si vous craignez d’assombrir trop la composition, procédez par petites touches en introduisant quelques vivaces ou arbustes au feuillage pourpre dans un massif aux couleurs froides bleu violacé. Commencez par des annuelles comme du basilic ou des amaranthes à feuillage pourpre que vous associerez à du Nepeta, des sauges mauves et des rosiers de couleurs rose pâle à lie de vin. Des floraisons blanches diffusées çà et là apporteront un éclat certain à l’ensemble.

Les floraisons saumonées ou orangées forment aussi un très bel effet avec un feuillage chocolaté.

 

Stipa tenuifolia, Sedum spectabile, Sedum spurium 11159 red

Association de Stipa tenuifolia, Sedum spectabile et Sedum spurium à Trévarez (29) (Photo Vavou)

 

Créer une scène à dominante pourpre

 

La couleur sombre apporte de  la profondeur au massif mais attention aux végétaux de grande envergure qui peuvent refroidir une scène. L’arbre à perruques Cotinus coggygria ‘Royal Purple’ ou l’épine vinette Berberis thunbergii ‘Atropurpurea’ notamment, voient leur feuillage devenir glauque lorsque les rayons de soleil sont verticaux. Il est important d’apporter quelques touches claires au moyen de feuillages argentés (armoises, artichaut, Phlomis) ou de floraisons jaune clair (Alchemilla mollis, Achillea millefolium…) ou blanches afin de contrer cet effet. En jouant sur différentes nuances de pourpres qui vont du rose sombre au bronze presque noir en passant par des bruns rouges, on obtient des massifs d’une extrême richesse même en dehors des floraisons. 

 

Cotinus coggygria 'Royal Purple' 18816 redimensionner

Cotinus coggygria 'Royal Purple', arbre à perruques au Jardin de Greignac (87), (photo Vavou)

 

Contraste tonique

 

Les végétaux à feuillage pourpre permettent d’adoucir la tonalité vive des fleurs. Lorsque l’on cherche à mêler une plante à floraison rouge vif telle un canna ou un glaïeul, à des coloris plus doux, l’introduction d’une nuance pourpre va tout de suite faciliter son intégration dans le massif.

Brest (29) Conservatoire botanique national - Stangalarc'hC’est pourquoi de nombreux hybrides sont appréciés pour l’alliance de leur floraison orange ou rouge et de leur feuillage pourpre, à l’image du Lychnis x arkwrightii ‘Vesuvius’ aux pétillantes fleurs orange ou du Lobelia fulgens ‘Elmfeuer’.

On peut citer également le Canna franciscus au feuillage bronze strié d’orange et de crème qui offre une floraison abricot, le Dahlia ‘Bishop off Landaff’, vieil hybride toujours d’actualité avec ses fleurs de pivoine écarlate encadrées d’une végétation brun pourpré.


 

Acer palmatum, Rhododendron et fougère au Conservatoire botanique national deBrest (29) (Photo Vavou)

 

Cercis canadensis, Névez (29) jardin de Rospico 34907 redi

Association détonante de Cercis canadensis 'Forest pansy' et de Gleditsia ‘Sunburst’, au jardin de Rospico à Névez (29). (Photo Vavou)

Publié dans Arbustes

Commenter cet article